Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 décembre 2008 5 05 /12 /décembre /2008 15:51





 Restauration des 3 vitraux du choeur : vitraux du verrier Le Sodec (XVIème),  2 autres verriers de la même période et du verrier Nicolas (XIXème).

Archichecte en chef : MS de Ponthaud

Tailleur de pierre : Entreprise ART

Serrurier : Atelier Hembold




Il est possible de voir des photos de détail des vitraux de l'Eglise sur l'album photo, sur la droite du blog.

DEPOSE DELICATE

 





 Etat des fers                                   Etat de la pierre

Dépôts de surface et altération

Face interne :


Face externe :

  Lichen


Autres :

Solin ciment (type 861)

Protocole de nettoyage

Nettoyage face interne :
- suppression du mastic sur les pièces : Acétone au coton, pièce par pièce
- si le mastic résiste : gel décapant
- suppression des algues : Eau déminéralisé/alcool 90° (50/50)

Nettoyage face externe :
- suppression des lichens
. Eau déminéralisée
. pour la baie 2 (la plus atteinte) 3 applications d'un biocide (algicides, lichénicides) - durée du traitement 4 semaines pour obtenir une action complète, c"est à dire le dessèchement des végétaux.

 dépot d'algues


Nettoyage par aspiration


Calques avant restauration


Panneau désserti


Nettoyage

Déssertissage


Nettoyage des pièces
 Application du gel décapant, pendant 20 minutes, puis nettoyage à l'eau

 Nettoyage pièce par pièce

 Nettoyage des rives 

Collage à la résine
Nettoyage des rives avec de l'acétone, avant l'assemblage


Assemblage des pièces, avec des petits morceaux de scotch
Petits points de colles
Coulage de la résine
Enlèvement des points de colles, quand la résine est sèche

Collage à la résine avec comblement

Islam Caïphe, prince des prêtes, coiffé d'une mitre décorée d'un croissant, on le retrouve à Ploudiry et à Quimper Saint Mathieu. Parfois aussi coiffé d'un turban et personnifiant l'Islamisme faisant pendant au Judaïsme.

Cheval d'Islam Caïphe avant et après collages, comblements et retouches à froid



 Gesmas, le mauvais larron, avant et après collages, comblements et retouches à froid

Evêque peut être René d'Angers - Saint patron de René 1er de Rohan
verni mastic, réversible au white spirit

Montage Tiffany





Mise en plomb



Baie 0 - LA CRUXIFIXION


BAIE 2

AVANT RESTAURATION





La sortie des enfers - avant  et après restauration


Mise en tombeau                                       Sortie d'Enfert

Réorganisation et recomposition de l'Ascension -
 baie 2






Maquette de recomposition :

En cours de réalisation :

Pose de la verrière de doublage et des panneaux anciens

verrière de doublage thermoformée d'Hervé Debitus







La Martyre. Un vitrail qui a des racines et des ailes

Télégramme 3 juillet 2009

Agrandir le texte

Cérémonie en grande pompe, lundi soir, à La Martyre, pour la réception des travaux du vitrail du choeur de l'église Saint-Salomon. «Nous avons voulu bien faire les choses devant les caméras des Racines et des ailes», glissait le maire, Pierre Quélennec.

Somptueux


«Ce vitrail du XVIesiècle(1535) est somptueux. Il est signé du verrier Le Boudec et constitue un des rares exemples de cette époque»: co-réalisateur avec Frédéric Wulner d'un documentaire de deux heures sur le patrimoine architectural, historique et naturel de Bretagne, Raynald Mérienne est sous le charme. Pour les besoins de cette émission, qui devrait être diffusée sur France 3 au cours du premier trimestre 2010 (la date n'est pas fixée), il a accompagné Suzanne de Ponthaud, architecte en chef des bâtiments historiques à la Drac. La Martyre fait partie de ces trésors, son enclos est le plus ancien du Léon. Sa construction, débutée au XIVesiècle, a duré quatre siècles au temps de la prospérité du lin, des grandes foires et pèlerinages. «Des racines et des ailes» a suivi la restauration du vitrail dans les ateliers d'Antoine Le Bihan, à Quimper, jusqu'à sa repose, sept mois après.

Vingt ans de travaux
Voici 25 ans maintenant que l'édifice est en travaux. Murs, charpente, toiture, clocher, sacristie, pavage, mobilier, vitraux: tout était à refaire. «À chaque tempête, on avait peur pour le vitrail du choeur», rapporte Pierre Quélennec. La commune n'en a pas fini pour autant. Saint-Salomon attend maintenant de retrouver son maître-autel et sa table de communion. Ce sera après l'été. À l'extérieur, sur le calvaire qui surplombe la porte triomphale, la croix du bon larron est fêlée et le mauvais larron a perdu une jambe. Il est aussi temps de panser leurs blessures. [-------]

  • Dominique Le Bian-Rivier

Saint-Salomon. Le vitrail de la Passion inauguré

Télégramme 1 juillet 2009

Le maire, Pierre Quélennec, présentait, lundi après-midi, le fruit de la rénovation du vitrail de la Passion qui éclaire le choeur de l'église Saint-Salomon, devant un parterre de nombreuses personnalités et d'une centaine de fidèles. Après un accueil dans le plus vieil enclos du Léon au son du bignou et de la bombarde du groupe Bannehol, le maire a salué François Marc, sénateur et vice-président du conseil général; Jean-Pierre Thomin, conseiller régional, Jean-François Jaouanet, président de la communauté de communes et les maires venus en voisins.

Une oeuvre de 1535

En arrière-plan du maître-autel, élément essentiel du décor, le vitrail, représentant des scènes de la Passion daté de 1535, illumine toute la nef centrale de l'église. Assombri par les lichens, soutenu par des ferrures oxydées et des pierres disjointes, il présentait un piètre visage, et ce jusqu'en novembre. Depuis, le vitrail a subi une restauration complète faite par l'entreprise Le Bihan-vitraux de Quimper et la ferronnerie Hembolds de Corps-Nuds (35), pendant que l'Armoricaine de restauration de Plélo (22) reprenait la taille des pierres, sous la maîtrise d'oeuvre de MmeDePonthaud, directrice en chef des monuments historiques.

152.863EUR de travaux

D'un montant de 152.863EUR, ces travaux ont été financés à hauteur de 40% par le ministère des Affaires étrangères, 30% par le conseil régional, 25% par le conseil général et 5% par la commune. Alors que les rideaux voilant le vitrail s'abaissaient, la chorale l'Air du temps a entonné un chant de circonstance.


Partager cet article

Repost 0
Published by LE BIHAN VITRAUX - dans vitraux
commenter cet article

commentaires

 le bihan titre photos

 

       CREATIONS ET RESTAURATIONS 

                  VITRAUX

          REOUVERTURE EN OCTOBRE 2010

               3 rue Michel Marion

                29000 Quimper

                02 98 55 74 78

                  antoinelebihan29@laposte.net

Fondée en 1791 - pour les particuliers et les

édifices religieux - nombreuses références

 

Recherche

HISTORIQUES

  16-rue-traverse.gif 

 

 En 1791, Pierre Saluden travail le vitrail avec son frère à Saint Pol de Léon(29). En 1808, il crée son atelier à Landerneau(29), pour ne pas faire concurence à son frère. Lui succède son fils François SALUDEN puis on petit fils Pierre SALUDEN. 

En 1908, Auguste (fils de Pierre Saluden) et Anna SALUDEN créent un atelier à Brest.  Suite à la destruction de Brest, installation de l'atelier à Quimper, repris par Yves LE BIHAN (gendre d'Anna) : VITRAUX LE BIHAN SALUDEN

En 1963, reprise de l'atelier par Jean Pierre LE BIHAN -1985, embauche Antoine Le Bihan (fils) - 1993, création de la SARL JP LE BIHAN VITRAUX  - 2000, départ en retraite de Jean Pierre - 11 septembre 2009 - fermeture de la SARL

octobre 2010 - réouverture de l'atelier le bihan vitraux par Antoine Le Bihan.

 

A ce jour, l'atelier a réalisé de nombreuses restaurations dont les cathédrales de Quimper (29), de Saint Pol de Léon (29), de Nantes (44), de Vannes (56), de Rennes (35), Laval (53).

L'atelier a réalisé des créations avec des artistes tels que Alain BERRAULT, René QUERE, François DILASSER, Mme COATALEM, Hung RANNOU, Nicolas FEDERENKO, Renaud GAUTIER, Yves PICQUET....

Nombre de ses réalisations se firent dans les monuments classés avec des architectes du service départemental des Monuments Historiques (J.F LAGNEAU, M.S. DE PONTHAUD, CHOUINARD, LEFEVRE, LISCH, B. MOUTON, PERROT, RONSERAY...)